Wafa BERRY, ancienne Présidente du CRESH (Centre de recherche et d’études en sciences humaines), Directrice du Laboratoire DiLiS
L’époque de mutations diverses que nous vivons a, certainement, bouleversé nos styles de  pensée, de travail et de vie.
 La révolution technologique effrénée et compétitive, les guerres de plus en plus criminelles et destructrices, les conflits politiques féroces et vindicatifs ainsi que les crises économiques et démographiques ont, en effet,  engendré des transformations sociétales indéniables et entraîné dans leur sillage  de multiples problèmes.
La dimension humaniste et culturelle, jadis au cœur de toute question sociale,  subit, de nos jours,  un  détournement raisonné  où elle se  trouve vidée de son sens, réduite au simple  accessoire d’un discours qui se veut branché et  décent.
La  politique de développement qui devrait  animer notre  conflit intellectuel se trouve ainsi  évincée par une politique  de l’identité.
Dans ce contexte,  le questionnement sur la place et le rôle des sciences humaines   devrait être  plus que jamais  d’actualité.
C’est pourquoi, au Centre de Recherche et d’Etudes en Sciences Humaines, (CRESH) nous nous sommes promis de jouer un rôle éclaireur, édifiant, en dépit, donc, de certains  faux sons  engendrés  par la mondialisation « intelligente ».
Seule la recherche scientifique pourrait aider à  réaliser  cet objectif. Certes, les productions scientifiques des  professeurs chercheurs  de la faculté des lettres et des Sciences humaines ont toujours été la fierté de notre université comme celle du monde arabe.
Toutefois, l’objectif principal du CRESH serait,  justement, de fédérer les efforts de nos chercheurs et d’institutionnaliser  cette recherche afin de  lui restituer son rôle privilégié  dans  l’amélioration du vécu, de son interprétation objective ou  son statut de  moteur du développement.
Nos  recherches ne sauraient plus être individuelles,  seulement pour le plaisir ou le prestige de la recherche. Ceci  est un luxe auquel on ne pourrait plus  prétendre. Elles  devraient  s’inscrire dans une vision stratégique utile au pays et à sa société,   à une époque  où les laboratoires et équipes spécialisés ont pour vocation de  contribuer activement à dessiner les politiques de toutes sortes  des  pays dont ils relèvent.
A cet effet, et pour plus de lisibilité et  visibilité des résultats de nos recherches et  pour une meilleure évaluation de celle-ci ainsi qu’une rationalisation des moyens ,  plus de 25 laboratoires et équipes, dont certains sont interdisciplinaires, se sont créés ou consacrés à  la faculté des lettres depuis la dynamisation du CRESH. Ces laboratoires  sont liés  par une administration centrale qui coordonne les stratégies tout en laissant à chaque discipline la liberté de gérer ses activités  comme ses options et orientations de recherche.
Ils couvrent  tous les champs disciplinaires de la faculté des lettres et des sciences humaines dont CRESH constitue une Unité administrative totalement dédiée à  la recherche.
Evidemment,  les  étudiants inscrits en Master devraient profiter des nouvelles politiques de la recherche à la faculté et intégrer les nouvelles structures, seule garantie d’une formation à la recherche, authentique et efficace.
Didactique des langues
طرائق التعليم
Linguistique
الألسنية
Sémiotique
السيمياء

Équipe DeCoRe

Didactique de l’Expression et de la Compréhension orales et écrites
Projet “Oral et Classes ensoleillées”
  1. Présentation de l’équipe

Équipe DiLan

Discours et Langage
Projet “ILiDe” (Identité Libanaise et Discours électoral)
  1. Présentation de l’équipe
  2. Membres de l’équipe
  3.  Corpus de l’étude
  4. Interprétation

Équipe LeSe

Lectures Sémiotique
  1. Présentation de l’équipe

Laboratoire de recherche

Français pour arabophones

Parti politique الحزب السياسي